Y a-t-il une vision des transports à Castanet ?

Voilà une question importante, et qui prend tout son sel quand on a subi la réunion sur le réaménagement de l’avenue Salettes et Manset.

Rappelons le contexte : une réunion organisée alors que personne ne semblait au courant du projet de réaménagement, l’opposition ayant même découvert ce projet dans La Dépêche. Un projet déjà ficelé, sur lequel les riverains ont été appelés à donner leur avis, uniquement pour suggérer des aménagements qui peut-être seront pris en compte (ou pas).

La façon de procéder est symptomatique : aucune concertation, pas d’indication sur une vision d’ensemble. Cela rappelle en tous points la stratégie d’urbanisation (on vend les terrains, et advienne que pourra). Oh pardon, je suis mauvaise langue : il y a de la concertation, puisqu’on demande aux riverains quels aménagements ils veulent !

Parlons-en donc de cette réunion. Sur la forme d’abord. Arnaud Lafon a été on ne peut plus clair : inutile de vouloir autre chose que des aménagements genre dos d’âne, car des choses plus importantes remettraient en cause du projet. Et puisque son objectif était de donner l’apparence de la concertation dans La Dépêche mais pas dans la réunion, il a vertement répondu à ceux qui osaient remettre en cause le projet. Avec beaucoup d’élégance : « Si vous voulez qu’on s’avoine, on va s’avoiner. [On termine d’abord sur le projet] et on va s’envoyer les tartes réciproquement. » Répétez après moi : con-cer-ta-tion !

Et puis le fond. La présentation a uniquement indiqué comment la rue serait réaménagée. Pourquoi le faire, les bénéfices attendus, les problèmes auxquels cela répondait n’ont pas été abordés. Pourquoi faire une piste cyclable ? Quel lien avec la circulation dans Castanet ? Pourquoi ne pas relancer le boulevard urbain pour pouvoir y faire passer les convois ? Un riverain a bien mentionné ce boulevard urbain, mais ni Arnaud Lafon, ni les techniciens n’ont répondu. Ce n’était évidemment pas à ceux-ci de répondre. Quant au maire, il aurait été obligé d’expliquer la délibération municipale qui demande au conseil général de renoncer à l’emprise dudit boulevard urbain : ça aurait certainement été trop compliqué pour ces pauvres riverains…

Qu’on ne se méprenne pas : il ne s’agit pas de pester contre les aménagements parce qu’ils sont décidés par Arnaud Lafon. La vraie question est de savoir quelle est la vision des transports à Castanet, pas de savoir s’il faut mettre un plateau traversant au milieu de l’avenue Salettes et Manset. Et avec cette réunion, l’impression est que les décisions se prennent sans donner les vraies raisons aux Castanéens. Peut-être parce qu’il n’y a pas de bonne raison ?

Un commentaire sur “Y a-t-il une vision des transports à Castanet ?”

  1. Aileen dit :

    Blake Griffin dunking on Pau delivering a forearm in the process of a BASKETBALL PLAY he’s a punk and that’s a offensive foul.Ron throws elbows at a player, who was killing the Lakers, while he’s not looking it’s tough basketball. Next time he sh7ludn&#821o;t be in the way and let him celebrate. I got it.

Laisser une réponse