Archive pour juin 2011

Commentaire comparé

lundi 20 juin 2011

Les épreuves du baccalauréat sont encore en cours. J’en profite donc pour vous proposer de rédiger un commentaire comparé des deux citations suivantes :

  1. « A la fin de cette année, nous aurons choisi notre candidat à la présidence de la République. Dès cet instant, nous devrons être tous rassemblés, solidaires, unis autour de celle ou de celui qui aura été choisi. Les socialistes et leurs alliés les plus proches dès le premier tour, toute la gauche et au-delà pour le second. Alors, pensons-y dès maintenant: rien à partir d’aujourd’hui ne doit compromettre ce futur rassemblement et chacun à gauche est déjà comptable des petites phrases toujours très médiatiques qui pourraient laisser des traces. »  Appel de quarante-sept députés socialistes à se rassembler derrière Martine Aubry, lancé sur Mediapart le 28 mars 2011, signé notamment par Pierre Cohen, maire de Toulouse.
  2. « Légitimiste, Cohen a signé le 28 mars dernier l’appel des 48 députés qui soutiennent Martine Aubry. Un pari qu’il pourrait payer cher si François Hollande l’emporte. Mais Cohen n’y croit pas : « Il va nous rejouer les années 30 et la petite église sur la colline. Il fait un mauvais début de campagne, ringard et droitier. » Si le Corrézien entre à l’Elysée, pas sûr que Toulouse en tire quelque profit… » Tiré de l’encart « Toulouse : le vrai bilan de Pierre Cohen », publié dans Marianne du 18 au 24 juin 2011.

Vous prendrez soin d’aborder les points suivants :

  1. La cohérence entre des déclarations espacées de trois mois
  2. Le poids historique de la formule « les années 30 » (contexte des nationalismes exacerbés, de la montée des fascismes et du nazisme, qui aboutit à la seconde guerre mondiale)
  3. L’effet sur les militants socialistes qui soutiennent François Hollande
  4. L’effet sur le « futur rassemblement« 
  5. La responsabilité personnelle de Pierre Cohen dans le compte des « petites phrases toujours très médiatiques qui pourraient laisser des traces« 
  6. La découverte du caractère « ringard et droitier » d’un homme avec qui il a co-signé une motion au précédent congrès du PS.

Vous avez jusqu’au 9 octobre 2011.