Archive pour mai 2012

Et enfin le débat

vendredi 4 mai 2012

Le débat tant attendu a eu lieu. Ce fameux débat qui devait faire bouger les lignes, révéler que Sarkozy n’avait rien perdu de sa superbe, et démasquer l’inexistence de Hollande. On allait voir ce qu’on allait voir !

Et on a vu. On a vu un président commencer à attaquer nommément son adversaire dès sa présentation. On a vu un candidat sortant sur la défensive, tête rentrée dans les épaules comme une tortue, cherchant l’assentiment des journalistes pour le protéger contre les attaques de son adversaire. On a vu un soi-disant « sauveur de l’Europe » aux abois, recourant à l’invective (« petit calomniateur »), et sombrant dans le crapoteux en sortant une affaire DSK qui se retourna contre lui. On a vu Nicolas Sarkozy rejeter son bilan, ne pas parler de son programme, bref n’être plus qu’une pâle copie d’un prétendant à la magistrature suprême.

On a vu un ancien « Flamby » répondre point par point. On a vu un supposé « nul » maîtrisant ses dossiers, confiant sur ses chiffres, discutant âprement chaque point du bilan du sortant. On a vu un pseudo « indécis » annoncer clairement ses priorités pour établir une République exemplaire. On a vu François Hollande dans l’habit du futur président.

Oh certes, François Hollande n’a pas réussi parfaitement sur tous les points : sur les centres de rétention et le nucléaire, il a été un peu confus. Mais dans l’ensemble, il a montré la pugnacité, la hauteur de vues et la dignité que l’on attend d’un futur président. Il doit être notre futur président.

Ce fut un grand moment pour le militant que je suis : aux côtés d’autres militants et sympathisants, dans les locaux de la fédération PS de la Haute-Garonne, nous avons abondamment twitté pour souligner les formules fortes et les naufrages piteux. Nous avons twitté sous le regard des médias, y compris de la RTBF dont voici le reportage :

Et à la fin de la soirée, nous nous sommes quittés avec un grand sourire sur les lèvres, en attendant de pouvoir laisser éclater notre joie ce dimanche à 20h.