Archive pour juin 2013

Convention Europe : « Notre Europe »

mercredi 5 juin 2013

Le PS vote ce jeudi soir le texte de sa convention sur l’Europe. Ce texte servira de base à la discussion avec les autres partis socialistes d’Europe pour l’élaboration d’un programme commun aux élections européennes de 2014.

Certains pourraient trouver que le PS se trompe à débattre en interne sur un sujet qui n’est pas au coeur des préoccupations des Français. Rien ne serait plus faux.

Il y a urgence à parler d’Europe. La gauche y est minoritaire (8 chefs de gouvernements sur les 27), et les conservateurs s’y entendent pour cantonner l’UE à une vaste zone de libre échange, sans accroître la solidarité ni compléter l’échelon européen avec de vrais pouvoirs. L’obstruction de la droite contre des projets comme la taxation des transactions financières, et plus largement toute mesure d’harmonisation et de bridage des excès de la finance, ruine l’idéal européen.

Pourtant, l’Europe a été créée pour apporter des solutions, non pour que les gouvernements puissent hypocritement se défausser de leurs responsabilités. Ce sont les années d’intergouvernementalisme et de défausse menées successivement par Chirac puis par Sarkozy qui ont miné la confiance des Français dans l’Union Européenne : alors que 60% de nos concitoyens avaient confiance en l’Europe en 2012, ils ne sont plus que 41% cette année.

L’argument sur « les vrais problèmes et l’Europe n’en fait pas partie » n’est valable que si l’on considère que la politique doit suivre les citoyens, et non les entraîner vers un idéal collectif. Mais c’est justement l’honneur du PS que de faire preuve d’un courage qui, disait Jaurès, est « d’aller à l’idéal et de comprendre le réel. » C’est parce que les Français désespèrent de l’Europe que le PS doit redonner espoir en elle, doit montrer qu’une autre Europe est non seulement souhaitable, mais plus encore possible. C’est pour cela que le PS doit débattre de l’Europe, car ce débat est urgent.

Notre texte comporte beaucoup de mesures sur lesquelles je gage que quasiment tous les camarades seront d’accord. Il fait malheureusement l’impasse sur l’architecture institutionnelle de l’Europe. Mais il constitue le premier pas vers un programme concret de gouvernement de l’Europe, fondé sur les valeurs socialistes de solidarité, de justice, de progrès, et les valeurs républicaines de démocratie, de liberté et d’égalité.

Ce texte est une contribution importante à la réorientation de l’Europe. Rien que pour cela, il mérite d’être largement voté par les socialistes Français. Plus nous serons nombreux à voter ce texte, plus nous montrerons aux dirigeants du PS et des autres partis socialistes d’Europe, aux Français et aux autres citoyens d’Europe que désormais, la question européenne est primordiale pour le PS.